Témoignage chômeur

Visiteur
Témoignage chômeur

Bonsoir,

Je viens témoigner sur l'absurdité du système actuel.

Ne trouvant pas de travail dans l'informatique avec mon CFC et ma matu en poche, j'ai finalement décidé de reprendre les études pour aller à l'école d'ingénieur en technologies de l'information. À ce moment, je suis pris pour un contrat temporaire qui a finalement duré près d'une année (dans l'EMS où j'ai effectué mon service civil) pour faire du nettoyage à temps plein.

Pour vous expliquer comment ça c'est passer pour moi pendant prêt d'une année: Je me lève à 5h00 du matin pour me préparer et aller au travail et je commence le boulot à 6h00 à l'EMS (et oui c'est tôt les horaires de nettoyeur!) et je fini à 14h30 (avec une pause de 30 min à midi pour manger). Je rentre chez moi, je me douche, et j'avale un truc en vitesse avant de partir prendre le train direction Genève pour aller en cours. 17h00, les cours commencent et finissent entre 20h30 et 21h45. Je rentre chez moi, je mange et si j'en ai encore un peu le courage je regarde un peu mes cours puis je dors. Et celà chaque jour de la semaine. Heureusement, que j'ai les week-ends pour réviser et faire les travaux pratiques sinon je ne dormirais plus!!! Autant vous dire que c'etait une année bien remplie! Et que j'ai quand même réussi à valider tout mes modules!

Mais voilà. Changement de contexte. Mon contrat temporaire se termine et je me retrouve au chômage. Je me sens déjà vu comme un parasite, un branleur! Apparement, mes cours le soir ne sont pas bien vu (ont-t'ils au moins compris que c'est dans le but d'avoir un travail pérenne?) et mon conseillé personnel me conseil de ne pas en parler à ma caisse de chômage afin de pas avoir de problème (plutôt cool de sa part). Mais voilà qu'il m'assassine avec ces mesures de réinsertion (sensé me permettre de trouvé du travail le plus vite possible), il m'inscrit à des cours de developpement web... Je perd mon temps dans des formations qui me permette d'acquiérir des certifications qui n'ont pas grande valeur auprès des employeurs et me met en difficulté vis à vis des cours que je suis déjà le soir. Les cours que je suis le soir vont me délivrer un diplome de niveau universitaire. Un diplome qui est presque un prérequis obligatoire pour bosser dans l'informatique aujourd'hui à Genève. Le chômage me fait perdre mon temps dans des formations à presque 6'000 chf pièce au frais du contribuable (en plus de ce qu'il me donne pour survivre). Je vais faire le 3ème cours en févriers (valeure total ~18'000 CHF).

Pourquoi le chômage ne m'aide pas pour que je puisse avancer dans ma formation puisque celle-ci est bien plus apte à me permettre de retrouver du travail sur du long terme que leur cours? Ce qui leur couterait d'autant moins chère puisque je n'ai besoin que 1500 chf par mois pour vivre vu que je vie avec ma mère qui touche l'avs.

Enfin bref. Voilà mon petit coup de gueule!

 

Share
Portrait de Ralph Kundig
offline
Inscription: 24.09.2008
Merci !

Merci beaucoup pour votre témoignage très éloquent sur l'aspect contreproductif des mesures imposées de réinsertion professionnelle et bravo pour votre persévérance à malgré tout chercher une solution !

Le Revenu de Base Inconditionnel, losrqu'il sera introduit, mettra heureusement un terme à ces situations malheureuses autant pour les personnes que pour l'Etat et l'économie.

Meilleurs vœux quand même pour la suite,
Ralph

Share
randomness