Accueil

Sondage sur le RBI : 64% des européens voteraient pour, 4% arrêteraient de travailler

D’après le premier sondage européen sur le sujet, la majorité des Européens soutiennent l’idée d’un « revenu de base » versé à chaque individu afin de couvrir ses besoins fondamentaux. L’Etat verserait ainsi la même somme d’argent à chacun, qu’il travaille ou non.

Effectuée par l’entreprise allemande Dalia Research au mois d’avril, il s’agit de la première enquête à l’échelle européenne concernant le revenu de base. Celui-ci est défini dans le questionnaire comme « un revenu versé inconditionnellement par le gouvernement, indépendamment de toute activité professionnelle et de toute autre source de revenu ».

poll graphic

Les premiers résultats indiquent qu’environ 58% des personnes interrogées ont déjà entendu parler de l’idée d’un revenu de base et que 64% se prononceraient en faveur d’une telle initiative en cas de votation sur le sujet.  [+]

Record Guinness de la plus grande affiche du monde à Genève

biggest poster in Geneva

"What would you do if your income were taken care of?" – Quel travail ferais-tu si ton revenu était assuré ?. C'est la plus grande question du monde que pose le revenu de base inconditionnel ! Elle a été inscrite sur une affiche de 110x72 mètres installée sur la Plaine de Plainpalais le 14 mai à Genève par le réseau suisse pour le RBI. L'affiche a remporté ce jour-là le record officiel du Guinness Book de la plus grande affiche du monde. L'événement a été retransmis une demi heure durant sur grand écran à la place Time square de New York ! [+]

La plus grande question du monde, ce sera le 14 mai à Genève

Google map Plainpalais

“ What would you work, if your income were take care of? ” (Quel travail feriez-vous si votre revenu était assuré ?). C’est la plus grande question du monde inscrite sur la plus grande affiche du monde qui sera exposé sur la place Plainpalais à Genève, la plus grande place dans une ville suisse. C'est aussi la prochaine action coup-de-poing des militants RBI. [+]

Robert Reich : sans revenu de base cela ne va pas marcher

Pourquoi Robert Reich, économiste et ex-ministre du travail américain, soutient l’initiative suisse. Et quel rapport avec les robots ?

Robert Reich
Les chances d'ascension sociale ont diminuées de moitié – Robert Reich (16 janvier 2014).

Interview Robert Reich par Michael Soukup

Vous êtes un éminent partisan du revenu de base, sur lequel la Suisse va voter en juin. Pourquoi ?

Tôt ou tard, on aura besoin du revenu de base, tout simplement parce que nous n’avons pas d’alternative. De plus en plus, le progrès technique fait disparaître les bons emplois. L’économiste anglais John Maynard Keynes a dit en 1928 que, grâce au progrès technique, en 2028 personne ne devrait plus travailler pour assurer son existence.

Mais ne travaillons-nous pas plus que jamais ? [+]

Le revenu de base inconditionnel est invité au débat par Esther Alder, Maire de Genève

Rencontre improbable d'Esther Alder

Rencontre improbable – Camille Bierens de Haan

Une trentaine de personnes étaient conviées aujourd'hui par la Maire de Genève, Mme Esther Alder, à un diner « rencontre improbable » sur l'avenir du travail. Le thème dominant était bien sûr le revenu de base inconditionnel que Mme la Maire, elle-même, a introduit dans son discours d'ouverture !

Le sujet a ensuite tourné en boucle dans quasi toutes les tables. Il faut dire que l'événement, basé sur le modèle du forum ouvert et de l'intelligence collective, s'y prêtait tout particulièrement et que parmi les autres convives, on comptait Antarès Bassis (co-auteur de la série Trepalium), Geneviève Morand (présidente de l'espace coworking de la Muse et fondatrice du réseau Rezonance), Camille Bierens de Haan (présidente-fondatrice d'Ecoattitude), Nic Ulmi (journaliste sur la thématique de l'innovation et du futur au Temps) et Ralph Kundig, président de BIEN-Suisse et coordinateur de la campagne de l'initiative pour le RBI. [+]

Syndiquer le contenu
randomness