Gabriel Barta, membre du comité de BIEN-Suisse, a rédigé un article pour le "Bulletin du Parti Socialiste Genevois"

Gabriel Barta, membre du comité de BIEN-Suisse écrit:


"Avec l’histoire de notre parti qui doit autant au mouvement ouvrier, il n’est pas évident d’accepter une proposition – celle du revenu de base – qui découple le revenu et le travail. Pourtant, si l’on se rend compte combien aujourd’hui le fait de pouvoir travailler dépend de facteurs externes au travailleur, de contraintes indépendantes de sa volonté et de sa capacité de travailler, voire de décisions arbitraires d’employeurs, on arrive naturellement à ce découplage."

 

Bulletin du Parti Socialiste Genevois, N° 15, paru le 4 mai 2008, p.6-7.


BIEN est l’acronyme calembouresque du Basic Income Earth Network, ou réseau mondial pour le revenu de base.
L’antenne suisse existe depuis 2002, et pour moi représente mon activité associative la plus significative (à égalité avec
le PS). Et ce, malgré les débuts assez lents de cette petite association, lenteurs dues à la difficulté générale du bénévo-
lat.  L’importance pour moi réside dans la promesse de rendre enfin indépendante la dignité de chaque personne du fait
qu’elle a, ou n’a pas, un emploi. 


Avec l’histoire de notre parti qui doit autant au mouvement ouvrier, il n’est pas évident d’accepter une proposition – celle
du revenu de base – qui découple le revenu et le travail. Pourtant, si l’on se rend compte combien aujourd’hui le fait de
pouvoir travailler dépend de facteurs externes au travailleur, de contraintes indépendantes de sa volonté et de sa capacité de travailler, voire de décisions arbitraires d’employeurs, on arrive naturellement à ce découplage. Nous ne pouvons plus accepter que notre droit constitutionnel de vivre en dignité dépende d’avoir un emploi. Ce qui mène naturellement à l’idée de remplacer les aides sociales financières, y compris les allocations de chômage mais les autres aussi, par un revenu de base inconditionnel.
Cette idée n’est pas nouvelle. Cependant, elle est aujourd’hui considérée par beaucoup comme une idée de doux rêveur, en partie parce que l’impression première est toujours qu’elle coûterait trop pour être réalisée. Le sujet est recherché activement dans le monde académique depuis deux décennies, mais à ce jour les chercheurs n’ont pas encore développé de modèle convaincant de financement; en même temps, comme effleuré dans la Charte ci-dessous, les résultats des recherches tendent vers la possibilité d’une mise en place sans coûts supplémentaires du tout. Notre assemblée générale statutaire aura lieu cette année le samedi 9 juin, et les visiteurs, intéressé-e-s et nouveaux-elles membres sont les bienvenu-e-s.


En conclusion, pour moi ce n’est pas une utopie impossible, mais un but très concret, même si plus ou moins lointain.  Je vous encourage à adhérer à BIEN Suisse, à travailler avec nous, et ainsi à contribuer à rendre la concrétisation du revenu

de base le plus proche possible.


Gabriel Barta
Association BIEN-Suisse
p.a. Gabriel Barta, Trésorier
3 rue du Lièvre
1227 Genève - Les Acacias
022 343 5367
gb@iec.ch
CCP 80-2-2, UBS, compte 279-228 583.29V
 

Commentaires

commenter

Le contenu de ce champ ne sera pas montré publiquement.
  • Les adresses de pages web et de messagerie électronique sont transformées en liens automatiquement.
  • HTML tags autorisés: <a> <em> <u> <strong> <cite> <code> <h3> <h4> <h5> <h6> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd> <p> <br> <style> <img>
  • Vous pouvez ajouter d'autres citations entre les marqueurs [quote=auteur] et [/quote]
En soumettant ce formulaire, vous acceptez notre politique de confidentialité.
randomness