Une génération née avec un revenu de base

Term:

Imagine...
Les enfants, c'est la clé.
Pourquoi on ne leur demande pas à eux quel monde ils ont envie d'avoir demain? Pourquoi on ne leur demande pas à eux ce qui est important dans la vie? Pourquoi on ne leur donne pas à eux la confiance de départ pour entrer dans le monde?

Les enfants, ce sont les adultes de demain. Mesurons-nous vraiment la portée et la significaion profonde de cette bête évidence? J'ai imaginé aujourd'hui une génération d'enfants nés avec un revenu de base, une génération née avec la sécurité et la liberté en cadeau de bienvenue, une génération qui aurait l'espace de construire le monde à l'image de ses aspirations profondes. Pour grandir un enfant a besoin de sentir qu'on lui fait confiance, qu'on est là pour le soutenir. Alors il fleurit et nous montre de quoi il est capable. Est-ce différent pour un adulte?

L'argument de la paresse revient comme un leitmotiv : "Les gens ne feront rien. Non, il ne faut pas que les gens reçoivent de l'argent pour ne rien faire." Vous étiez paresseux vous à 3 ans, 5 ans, 8 ans? Ça a commencé à quel âge la paresse, la peur, l'envie de ne pas y aller ou d'avancer à reculons? La paresse, c'est un mot d'adulte. A force de vivre dans un système contraignant, à force d'en avoir souffert eux-mêmes, à force de s'être forcés "parce qu'il faut bien, qu'on n'a pas le choix et que c'est la vie", certains adultes ont vu germer en eux la graine de la paresse, la graine de la réaction au système : l'envie de quitter le jeu, de ne rien faire. La paresse, on ne nait pas avec. C'est une construction sociale, une réaction aux travaux forcés.

La base de la vie, souvenez-vous quand vous étiez gosse, c'est l'envie, le désir, la joie, la curiosité. On fait des choses parce qu'on a envie de les faire, de partager, de décourir, d'expérimenter. On invente des trucs, on part en embuscade, tour à tour Mac Gyver, explorateur du bosquet derrière la maison, constructeur de cabane ou cracheur de feu. Découvrir, inventer, créer, explorer, apprendre, progresser, évoluer... La vie est ainsi.

Vous y croyez vraiment vous que plus personne ne fera rien avec un revenu de base? Et vous trouvez pas ça triste un enfant de 11 ans qui, à la question, "C'est quoi le travail?" répond : "C'est ce qui est bien payé."?

Allez, donnons-nous une génération pour soigner notre névrose sociale et soyons courageux pour ceux qui viennent après nous.

Comments

Précisions sur cette génération revenu de base

Bonjour Squirrel,
A vrai dire, ce billet ne se prononce pas sur la manière d'introduire le revenu de base : ne pas comprendre dans mes propos que seuls les enfants le toucheraient, ni le contraire d'ailleurs. Concernant la mise en place d'un revenu de base, beaucoup de modalités différentes sont en effet envisageables.

Le propos était d'imaginer ce que pourrait représenter pour un enfant de naître dans une société avec un revenu de base. Car les critiques faites au revenu de base du type "plus personne ne voudra travailler" sont des critiques d'adultes, c'est-à-dire de personnes tellement immergées dans le fonctionnement actuel qu'elles ne peuvent penser le revenu de base que dans son prolongement, alors qu'il nous demande un saut de pensée. Il nous demande bien en effet d'imaginer un rapport au travail qui ne soit plus de l'ordre de la contrainte et de la soumission, mais d'un choix librement décidé.

Les enfants pour cela sont des exemples : ils intègrent les valeurs que nous leur transmettons et une génération avec un revenu de base aurait le pouvoir de changer bien des choses (ce qui peut faire peur d'ailleurs). La question est donc : quelles valeurs avons-nous envie de leur transmettre?
La petite phrase que je cite au passage de cet enfant qui dit que le travail "c'est ce qui est bien payé" a été rapporté par Goetz Werner, suite à sa visite dans une classe d'école. Ce type de réponse dans la bouche d'un enfant devrait vraiment nous inciter à réfléchir, individuellement et collectivement, à ce que nous transmettons...

Article très inspirant :-)

Article très inspirant :-) C'est peut-être un angle d'approche aussi pour instaurer ce revenu de base, un angle moins coûteux pour démarrer...

il suffit de regarder les

il suffit de regarder les gosses de riches,ils finissent toujours par s'en sortir!!

 

Merci

Bonjour à tous,

 

Merci d'avoir abordé le sujet du point de vue de l'enfant !

Excellent article ;-)

randomness