peur et incompréhension

2 posts / 0 new
Last post
Guest
peur et incompréhension

Bonsoir, 

Tellement convaincue par le revenu de base, que j'en arrive à me sentir en colère et dépitée contre les gens qui ne veulent pas même essayer de comprendre et triste pour toutes ces personnes inconscientes...

J'essaie d'en parler autour de moi mais le dialogue est compliqué. 

Je trouve juste un peu dommage car la campagne me semble trop discrète. Et comme le sujet touche à l'argent et qu'il peut paraître compliqué, des campagne d'info. claires et nombreuses auraient été bienvenues... 

Je ne sais pas trop comment aider, et je ne suis pas là pour juger, c'est juste que ce sujet me touche. 

Alors je vais faire un don ! :o) 

Merci de m'avoir laisser m'exprimer et pour tout  ce que vous faîtes 

Sandrine 

Share
Guest
Un RBI après 14-18… Hitler serait juste connu pour ses peintures

Un RBI en Allemagne juste après 14-18 et Adolf Hitler serait juste connu pour ses peintures

Réveillez-vous! Lettre Ouverte à tous ceux qui sont restés figés sur 2016! Le Revenu de Base Inconditionnel est une question sociale économique et politique internationale qui doit considérer la votation de 2016 comme un apprentissage politique pour faire avancer la question du RBI! Les informations Internet suisses concernant le RBI sont restées fossilisée en 2016, mais réveillez-vous bon Dieu! Le RBI n'a jamais été autant d'actualité étant donné que les problèmes socio-économiques, écologiques augmentent, on a plus que jamais besoin d'un RBI pour avoir des gens capables :

  • Dire non aux nombreux boulots stupides qui consistent à créer de la dépendance pour des produits inutiles et/ou toxiques dont les amplitudes ne manquent pas de nous surprendre.
  • De prendre du temps pour réfléchir plutôt que de devoir toujours courir pour survivre, résultat des gens plus intelligents.
  • D'échapper aux trappes à inactivités qui à force de vouloir tout contrôler, micro-manager et taxer à quasi 100% tout ce qui dépasse l'aide officielle gênent les demandeurs d'emplois dans leurs démarches de se réinsérer.
  • Cesser d'être dans un système à motivations principalement axées bâton-carotte, et permettre enfin une autonomie démocratique supplémentaire prenant sa source dans un implicite vote économique plus souple que ce qui se passe actuellement et à la portée de chaque citoyen.
  • Comprendre que l'on ne va pas tuer la poule aux œufs d'or en privant les très riches de leurs motivations financières, parce que (1) un RBI correctement mis en place améliore l'efficacité globale d'une société, et (2) les projets les plus positifs pour les sociétés ont des motivations qui dépassent le strict cadre économique (motivations intrinsèques : santé, avenir de l'humanité, de sa propre famille etc.).
  • Comprendre qu'un RBI bien implanté permet en fait de faire un mariage de raison entre le capitalisme et le communisme, car : 
  1. ---- Des supers riches peuvent rester en positions sans problèmes, mais ils auraient juste un peu plus de peine à exploiter leur employés.

  2. ---- Le monde du travail devient automatiquement plus étique vu que tout un chacun ayant pris soin de ne pas mener un train de vie trop chers peu décider d'arrêter un travail qui ne lui convient pas = plus de pouvoir décisionnel pour les salariés.

 

  • Comment financer le RBI : (1) les impôts pardi! (2) une taxe Tobin qui favoriserait aussi les placement durables donc écologiques. Attention ne pas toucher aux retraites ni a tout ce qui a été cotisé sous peine d'essuyer un refus démocratique! Il n'y aurait d’ailleurs pas plus de raisons de priver les retraités de leurs économies que les supers riches de leur dizaines de millions, donc pourquoi s'en prendrait on aux économies des pauvres? Et évidement pour qu'un RBI puisse s'insérer pacifiquement dans les sociétés occidentales on ne peut pas toucher de manière exagérée au fortunes privées (les impôts actuellement en vigueurs devraient suffire).
  • Derniers points, c'est la citoyenneté (probablement avec un certain temps de résidence préalable) qui devrait être une des rares conditions du RBI, de manière à assurer une continuité à long terme du système favorisant une activité citoyenne démocratique directement branchée sur l'activité économique, tout en évitant de motiver l'immigration économique, à chaque pays de développer son système. Les personnes dans le besoin n'ayant pas droit à un RBI seraient insérée dans un système d'aide sociale forcement plus souple que les modèles actuels vu que les mentalités auraient changé. Des mesures devraient être prises afin que les non-citoyens puissent eux aussi effectuer un vote économique implicite en refusant certains travaux qu'ils jugent non éthiques, par exemple pas de pénalisation du côté de l'assurance chômage pour avoir quitté son job sans explications.
  • Si un RBI est mis en place il faut bien insister sur l'élimination des angoisses des votants (brutal arrêts du travail etc.), les structures exécutives doivent tout au long du parcours disposer d'outils pour adapter l'implémentation d'un RBI aux réaction de la population, et cette dernière doit jouer le jeu en évitant des mouvement de masse capable de compromettre le système (/s'il n'était pas régulé dynamiquement par l’exécutif), en  pratique les gens ont peu tendance d'abuser des structures économiques, il n'y a qu'a voir comme ils se sont refusé un RBI en 2016, autrement di qui refuse l'argent par peur qu'il soit mal dépensé à peu de risque de le dépenser mal si on le lui donne malgré tout!

 

Remarques générales : 

  • Le RBI c'est une redistribution du pouvoir de décision au niveau des classes économique faible et majoritaires.
  • Si un RBI avait été instauré de force en Allemagne pour remonter le pays après la guerre de 14-18, et bien les nazis n'auraient pas pu appâter les gens avec du travail non éthique, produire des armes, des uniformes, des machines de propagandes aurait coûté beaucoup plus chers vu que beaucoup de gens se seraient dit désolé je préfère ne rien faire plutôt que de faire ces conneries! Et Hitler aurait pu continuer tranquillement à peindre ses tableaux, il n'aurait peut-être même pas eu l'idée de faire autre chose, ou alors ce serait probablement resté de faible amplitude faute de suiveur! Et en voyant comme ça fonctionnait bien la planète entière s'y serait mise et on aurait tous un RBI! Et il n'y aurait pas eu d'Holocauste, de bombe atomique sur le Japon etc.
  • Et la surpopulation ? Supposons que 10% de la population considère le RBI comme un feu vert pour procréer sans limites et en conséquence anéantir le système après une ou deux générations ? (1) C'est peu probable vu que la sécurité financière incite en général à faire moins d'enfants. (2) Le RBI est un concept dynamique qui doit forcement pouvoir être adapté pour survivre et si certains comportement menacent le choix politique du RBI, il est toujours possible et nécessaire de mettre en place des mesures éthiques permettant d'éviter une catastrophe globale, une possibilité serait de faire revenir les personnes concernée à l'ancien système d'assistance personnalisé.
  • Comble du paradoxe il faut maintenant s'informer en anglais pour avoir des articles récents : https://www.nature.com/articles/d41586-018-05259-x

 

 

Share