1669861 lectures

Accueil

Travaux du Réseau de réflexion

Rubrique:

Le Réseau de réflexion (Denknetz) est une association indépendante, financée par ses membres qui proviennent des milieux de la science, des syncicats, des ONG, des mouvements politiques de ganche. Mieux connu en Suisse alémanique, il publie de nombreux articles sur des sujets d'actualité dans le but d'influencer le débat politique. "Tout changement commence dans les têtes."

Dans un document de travail sur le revenu de base inconditionnel un certain nombre d'exigences sont posées à l'égard d'un modèle de RdB. Concrètement, il est demandé que le montant  soit suffisant, que son instauration n'entraîne pas une diminution des prestations par rapport à la protection sociale actuelle, qu'il permette une redistribution du haut vers le bas de l'échelle des revenus, qu'il ne sabote pas les efforts syndicaux pour de bons emplois et qu'il ne fasse pas concurrence au développement de bonnes infrastructures.

Ce document assez bref et en français est disponible en attachement ci-dessous.

  [+]

Table ronde sur le revenu de base à Zurich

 

Le revenu de base inconditionnel: Une chance ou un piège?

 



Le 28 Novembre 2011, notre vice-président Bernard Kundig participera, aux côtés de Mme Katharina Prelicz-Huber, conseillère nationale du parti de Verts, ainsi que de MM. Daniel Straub, responsable à l'Agence zurichoise pour le revenu de base et de Beat Ringger, secrétaire exécutif du "Denknetz" (think tank du syndicat UNIA) à une table ronde consacrée au revenu de base et modérée par le journaliste Stefan Howald, rédacteur à la WOZ. [+]

Le revenu de base en Namibie - 1 an après

Rubrique:

Ci-dessous, nous publions un communiqué sur l'expérience du revenu de base en Namibie

 



NAMIBIE



Subvention du revenu de base: « Laissez d’autres goûter ce que nous avons goûté » !

Servaas van den Bosch s’entretient avec BERTHA HAMASES, une domestique et mère de quatre enfants à Otjivero, en Namibie.

WINDHOEK, 17 fév 2011 (IPS) - Une Allocation du revenu de base (BIG) universelle créerait la paresse et la dépendance chez les pauvres de la Namibie, déclarent des politiciens. Un projet-pilote audacieux a été initié pour prouver que cette affirmation est fausse. IPS a parlé avec l'un des bénéficiaires de la BIG.

Bertha Hamases, 32ans, est une femme élancée, maigre, avec un visage fané et un éclat amical dans ses yeux. Il y a quelques années, elle était l'une des nombreuses personnes vivant autour du drain à Otjivero, un village en cul de sac situé à 100 kilomètres de Windhoek, la capitale namibienne.

Ici, des ouvriers agricoles expulsés se sont réunis dans la misère. Pour Hamases, une mère célibataire de quatre enfants âgés de neuf à 16 ans, la vie semblait être sans espoir. Jusqu'à ce qu’une coalition d'organisations de la société civile ait choisi Otjivero pour un projet-pilote financé sur fonds propre pour montrer qu’une allocation du revenu de base universelle peut faire toute la différence.

Q: Pouvez-vous décrire votre vie avant la BIG? [+]

Séminaire : Le Précariat, une nouvelle classe dangereuse.

Rubrique:

L'institut de recherche des Nations Unies pour le développement social (INSRID) propose un séminaire sur le thème :  

 

Le Précariat : une nouvelle classe dangereuse  

 

 

par Guy Standing [+]

BIEN recrute des talents

En vue de la réalisation de clips vidéos autour du Revenu de base, nous lançons un appel à la collaboration à toutes celles et tous ceux qui souhaitent y participer.

  • Ces clips pourront être des interviews ou des témoignages, mais aussi des réalisations libres sur le même sujet.
  • Toute suggestion, proposition de collaboration, voire réalisation indépendante sont bienvenues.
  • Les productions approuvées par le comité de BIEN-Suisse seront publiées sur notre site web et sur notre page Facebook.

Pour vous inscrire, veuillez utiliser notre formulaire de contact en précisant le genre de collaboration souhaitée.

Merci d'avance pour toutes vos propositions

  [+]

Syndiquer le contenu
randomness