682 lectures

Bernard Kundig, membre du comité et ex-Vice-président de BIEN.CH, s'est éteint

Rubrique:

Bernard Kundig

Le comité de BIEN-Suisse a l’immense regret d’avoir à faire part du décès de Bernard Kundig, membre du comité et ex-Vice-président de BIEN-Suisse, originaire de Genève, survenu soudainement le 7 septembre 2022. Docteur en sociologie spécialisé sur le travail et licencié en droit, il avait exercé ses activités à Paris d'abord, puis à Frankfort et enfin, à Genève et à Athènes.

Conquis par l'idée du revenu de base inconditionnel (RBI) au début des années 1980 déjà, il a consacré depuis une large part de ses travaux de recherches à cette idée novatrice. En 1998, il est mandaté par M. Guy-Olivier Segond, Conseiller d’État directeur du Département de l’action sociale et de la santé du Canton de Genève, pour réaliser une étude approfondie du sujet. Il rejoint en 2002 l’association BIEN-Suisse qui venait de se constituer et en devient peu après le vice-président pendant près de dix années consécutives. Il écrit en 2008 le livre « Vers une économie vraiment libérale – Le revenu de base inconditionnel », publié par notre association.

Très attentif au progrès technologique qui se traduisent en gains de productivité, il était rapidement arrivé à la conclusion que le RBI s’imposerait tôt ou tard, parce que si les robots remplaçaient de plus en plus le travailleur, ce ne serait jamais le cas du consommateur. Il voyait le RBI comme autant une avancée en justice sociale possible et nécessaire qu’un changement économique majeur indispensable pour prévenir d’inéluctables crises.

Le comité de BIEN-Suisse présente ses sincères condoléances aux siens. Il gardera un souvenir ému et infiniment reconnaissant de ces années de collaboration avec Bernard dont l’absence se fera douloureusement ressentir, tant par la perte de sa compagnie toujours enthousiaste, ses grandes compétences et le nombre incalculable de ses contributions en faveur du RBI.

En annexe, un résumé biographique écrit par son fils Stefanos Kundig.

Commentaires