POURQUOI ET POURQUOI FAIRE UNE ALLOCATION UNIVERSELLE INCONDITIONELLE A VIE-GENERATION RENAISSANCE CITOYENNE

Termine:
13.10.2015

Sortir de la servitude salariale,d'un travail obligé,souvent mal payé,qui est en quelques sorte un esclavage caché,parfois non déclaré,l'ésclavagisme avec différents degrés de perception,montre et démontre cette exploitation post industriel du 21 ème siècle,c'est pouquoi les peuples doivent prendre leur destin en main eux même,et se forger de grés ou de force,une gouvernance participative démocratique,à tous les niveaux de décision,dans le but petit à petit de former un gouvernement mondial.

Dans les années dites glorieuses vers 1968,et à cette époque,l'idée me traversait l'ésprit avec insistance,le besoin d'une assistance ou allocation universelle se faisant sentir,car en france avec 600000 chomeurs seulement et dans d'autres pays industrialisés,le remplacement de la main d'oeuvre dans la production de biens d'équipements et les sociétés de services,l'employé,l'ouvrier,le salarié,commençait à être remplacé subitement par les machines et plus tard par des robots numérisés,par des automates,et des systèmes informatique,la machine remplaçant l'humain,petit à petit,dans les tâches les plus difficiles et compliqués,les plus ingrates,mais également dans les tâches les plus banales.

Ce qui me traversait l'ésprit avec insistance donc à ce moment de chômage temporaire involontaire,entre un travail quitté à Londres,et une mauvaise tentative à Paris,une année passé à la recherche d'une activité trouvé ensuite à Genève,j'aurai aimé vivre d'une allocation versé par un organisme de l'Etat,plutôt que d'être assisté par ma famille.Une allocation mensuelle permèttrait de continuer à s'instruire de toutes choses,pour ceux ayant la volonté et la capacité de le faire pour se construire,de vivre en toute indépendance,perméttant de se projeter plus facilement dans la vie active,de construire une famille,permettre de choisir une occupation mieux adapté aux qualités de la personne concerné.Malheureusement comme on peut le constater aujourd'hui,dans ce système économique ou le progrès de la technologie ne se transforme pas parallèlement en progrès social,le replis sur soi,les forces de réaction conservatrices et les mauvaises habitudes prises,débouche sur des résultats tout à fait à l'opposé du but recherché,l'écart ne fait que grandir entre ceux qui ont les moyens économiques et ceux qui ne l'ont pas.

Une réorganisation de notre système économique est nécéssaire par une autre réorientation plus distributive envers chacune et chacun qui est un droit humain ou les rapports humains compréhensifs,moins égoîstes,remplaceraient la course à la compétition devenu inutile,ou le mieux vivre ,boire et manger et l'acceuil de l'autre,remplacerait la course à la consommation de toujours plus,n'importe comment,satisfaisant uniquement les industries concernés,pour plus de profits,au détriment de la santé et du bien être le plus souvent.La connaissance et l'expérience serait apprècié plutôt que les critères absolu de la rentabilité,de l'éfficacité,argentique,mais utilisés dans la direction d'un choix de développement durable soutenable,accéptable par et pour tous avec le levier de la concertation participative.Dans le contexte ainsi décrit que tout le monde constate et subit,défendre le droit à une allocation universelle inconditionelle,mensualisé à vie,me paraît tout à fait approprié,son avénement inéluctable,demain,après demain,le plus tôt serait le mieux,on éviterait ainsi des débordements révolutionaires possible sanglants,alors qui'il est nécéssaire,plus que jamais de rechercher des solutions de compromis,de réconciliation,et la recherche constante de la paix,paix tout court et paix social tout le temps.Oui nous avons à construire une renaisance citoyenne,un mouvement collectif global,avec le seul levier connu de la laicité et la déclaration universelle des droits humains,son enseignement sa vulgarisation,et son engagement dans les réalités du quotidien sont nécéssaire.Ainsi cette allocation mettrait fin au spectre démoralisant de la perte d'un emploi dont l'allocation universelle inconditionelle,mensualisé à vie,servirait de filet protecteur,et de relais naturel,permettant de rebondir,par exemple par un stage sportif ou non,la création artistique ou littéraire,une spécialisation par un séminaire ou un stage en entreprise,une retraite,un pélérinage quelque soit la religion,ou pas,un voyage proche ou lointain,l'apprentissage d'une ou plusieurs langues,ou tout simplement la faculté de s'occuper mieux de ses propres enfants perméttant plus d'attention dans leurs vies,ou d'une ou plusieurs personnes d'un âge certain,dans la famille ou amis.Comme le dit très bien et justement "la Docteresse Mme Mitsuko Kondo Oestreicher" dans un article dans la Tribune de Genève du 06 octobre 2009,et en reprenant son propos"J'ai soif d'entendre les femmes et les hommes qui auront le courage de défendre haut et fort la mise en oeuvre d' un droit à un revenu de base,valorisant la production humaine,d'avantage que le travail formule si chère à Mr. Albert Jacquard"Ansi fini l'équation plaçant d'un côté du signe égal,la capacité de travail et de l'autre le droit à l'éxistence,fini l'équation qui réduit l'être humain à son poids économique,comme jadis l'ésclave,dont une partie de ce phénomène perdure aujourd'hui hélas!,fini aussi les dégats collatéraux qui nient le droit d'éxister aux retraités,par des prestations insufisantes,aux handicapés,aux cabossés de la vie,auxquel notre système ne laisse pas d'autres choix que de devoir se définir par leur différence,pour grapiller le minimum vital,fini le spectre de la perte d'emploi (angoissant)pour celui qui doit faire vivre toute une famille avec enfants.L'économie redistributive,collaborative,me paraît une formule adaptée pour éssayer de guérir du mal qui nous ronge depuis des siècles.Un système économique boulimique et égocentrique,capitalistique à outrance,doit être réglementé régulé,avec des coupes circuits apropriés,une Organisation Mondiale de la Finance (OMF) est à mettre en place,il n'est peut-être pas trop tard,l'urgence est là également.l'idée d'une taxe sur toutes les transactions financières et éléctroniques à été réactivé depuis la crise financière de 2008,le G20 étant pour l'instant l'instance la plus approprié pour lancer cette idée,pouvant aboutir par la création d'un Conseil de la TTF et un groupe d'expert,ayant pour objectif une fois cette taxe crée,qu'une partie ce cette taxe soit en partie affecté au développement,c'est à dire en faveur de la réalisation des objectifs du Millénaire pour le développement,mais également pour d'autres contributions,comme la lutte contre la pauvreté dont l'allocation fait partie.Ce projet de traité international relatif à la TTF multilatérale et multi-juridictionnelle,aurait plusieurs objectifs,elle serait au niveau internationale,avec une politique de développement commune et coordonnée pour,contribuer à la stabilité financière mondiale,renforcer l'autonomie des Etats,améliorer le bon fonctionnement de l'économie réelle,en décourageant la spéculation financière,exponentielle aujourd'hui,pouvant conduire l'économie entière à un désastre global,c'est pourquoi,une taxe financière TTF serait possible estimée à 0,2%,pouvant favoriser la durabilité du développement,l'environnement par des investissements massifs dans les énergies propres,une partie des prélèvements de cette taxe servant au financement d'une allocation universelle au niveau de chaque pays,en fonction de son PIB,onze pays européens étant d'accord d'instituer, la TTF,Un système planétique de prélèvement gèré par l'organisation mondiale de la finance,serait un gage d'éfficacité,si cette taxe concerne toutes les transactions financières ,compris les hautes fréquences, il serait bon que beaucoup de pays de par le monde face de même à commencer par tous les pays européens,la Suisse prélevant des taxes TTF,dont certaines sont lègèrement supérieure déjà,est entré d'ors et déjà dans le système vertueux.En résumé ce dispositif d'allocation est complémentaire à toute activité,il est en un mot pour tout le monde un filet protecteur tout au long de la vie,dans le but d'obtenir plus de liberté et de dignité,qui serait alors non pas un pseudo mais un réel progrès social pour tous. Jacques,Louis Chevrier Localiste et Globaliste Genève -Octobre 2015

Commenti