Revue médias

Voici notre revue de presse, internet et autres médias sur le thème du Revenu de base. Listes de toutes les parutions en en-tête suivi d'articles plus détaillés sur certaines d'entre elles. Merci d'avance de nous communiquer toute dépêche intéressante manquante.

RTS TV : le débat Infrarouge sur l'initiative RBI

Débat infrarouge

Lisa Mazzone, conseillère nationale Les Verts/GE ; Sergio Rossi, professeur de macroéconomie UniFR; Ralph Kundig, président de l’association BIEN-CH et coordinateur romand pour l'initiative ont défendu l'initiative face à Ivan Slatkine, président Fédération des entreprises romandes et ancien député PLR ; Raymond Clottu, conseiller national UDC/NE et enfin Stéphane Garelli, professeur IMD et Université de Lausanne. Nous ne sommes pas peu fier-ère-s de nos confrères et notre consœur pro RBI qui ont excellé à défendre les avantages du RBI et le oui à l’initiative fédérale, malgré le tir de barrage des trois représentants de la droite conservatrice…

Voir l'émission sur le site de la RTS [+]

La RTS met les projecteurs sur le revenu de base

Au 19.30 de mardi 15 décembre

Nous avons eu droit à un très beau sujet sur le revenu de base au menu du 19.30, avec explications, infographies et témoignages. On célèbre et on envoie un très grand merci à Magali Rochat et Darius Rochebin !

Nous tenons à préciser toutefois que le revenu de base inconditionnel ne remplacera pas complètement l’assurance-chômage, contrairement à ce qui a été dit.

Au 12.45 de vendredi 18 décembre

Et voici aujourd'hui Martina Chyba, cheffe de la rubrique société-culture de la RTS, et convaincue du revenu de base, face à Elisabeth Eckert, cheffe de la rubrique Economie du Matin Dimanche :

Angleterre: Les Verts présentent leur projet de revenu de base

Les Verts (britanniques) présentent les grandes lignes de leur projet de revenu de base pour tous.

Natalie Bennett explique qu'un revenu remplaçant l'allocation-chômage garantirait que plus personne n’ait à vivre dans la crainte de perdre son toit.

Nathalie Bennett, leader des Verts britannique
Chef du Parti vert, Natalie Bennett, présente un projet de revenu citoyen au Andrew Marr Show,
Photo: Jeff Overs/BBC/Getty Images.

Le Parti vert dépenserait des milliards pour donner à chaque adulte, qu’il ait ou non un emploi, un revenu citoyen supérieur à 72,40 £ par semaine, le montant actuel de l’allocation-chômage.

Natalie Bennett, la présidente du Parti Vert, a déclaré que cette mesure permettrait de garantir que plus personne ne vive avec la peur de perdre son toit ou de ne pas pouvoir se nourrir. Elle précise que le coût serait en partie récupéré en déduisant le montant de ce revenu citoyen des revenus individuels qui atteignent un certain montant. [+]

La peur du PS devant le revenu de base socialiste

Tages-Anzeiger logoArticle paru dans le Tages-Anzeiger :

Face au revenu de base, le PS est divisé. Pourtant, une majorité refuse cette idée qu’elle considère comme « dangereuse ».

L’idée des initiants du revenu de base semble répondre au rêve de tout social-démocrate. Et pourtant le PS est contre. Dans une communication écrite lors de la session d’hier de la commission du conseil national pour les affaires sociales et la santé, il considère cette initiative comme « dangereuse ». En lieu et place d’un revenu de base, le PS propose une assurance générale du revenu — une idée qui circule depuis quelques années.

coins be brushed
8 millions de pièces de 5ct sur la place fédérale. [+]

Revue médias

Rubrique:

CH :

FR :

BE :

Autre / international :

Robots au boulot…

Rubrique:

Article paru le 2 avril 2014 dans

Vers une société de robots?

Vous travaillez comme démarcheur téléphonique, chauffeur de taxi, comptable, vendeur ou encore gestionnaire de crédit? Vous pourriez bien alors, d'ici dix à vingt ans, perdre votre job. Comme bien d'autres personnes au demeurant; œuvrant dans nombre de domaines professionnels différents. Et le vilain usurpateur sera pas un étranger d'une origine quelconque, acceptant un salaire indécemment bas, mais un insensible ... robot made in un pays industrialisé. Cette proba¬bilité de voir votre boulot vous échapper de la sorte a été énoncée par deux chercheurs de l'Université d'Oxford, Carl Benedict Frey et Michael Osborne. Selon ces derniers, 47% des emplois aux Etats¬-Unis pourraient bien, dans les deux décennies à venir, être confiés à dés machines. La faute ... ou la chance ... aux logiciels et aux algorithmes. Les deux hommes ont basé leurs conclusions après avoir analysé 702 métiers. Ceux-ci ont été classés en fonction des possibilités, plus ou moins fortes qu'ils soient, à l'avenir, automatisés. [+]

Fichier attaché: 

New-York Times : "La proposition de la Suisse de payer les gens pour vivre!"

L'article de Annie Lowrey paru dans le New-York Times le 12.11.2013 enfin en français!

Cet automne, un camion déversait 8 millions de pièces devant le Parlement à Berne, une pour chaque citoyen suisse. C'était un coup de pub pour les défenseurs d'une politique sociale audacieuse qui pourrait devenir réalité dans ce petit pays riche. En même temps que les pièces de monnaie, les militants ont déposé 125 000 signatures — assez pour déclencher une votation en Suisse, cette fois sur l'introduction d'un revenu mensuel versé à chaque citoyen, sans conditions. Chaque mois, chaque personne suisse recevrait un chèque du gouvernement, que l'on soit riche ou pauvre, qu'on travaille dur ou pas, que l'on soit jeune ou vieux. La pauvreté disparaîtrait. Les économistes sont bien évidemment fortement divisés sur ce qui pourrait réapparaître à sa place — et sur le fait de savoir si un tel régime de revenu de base pourrait concerner d'autres pays moins socialistes.

Take your income !
Illustration: Kelsey Dake 

La proposition est, en partie, le fruit d'un artiste allemand nommé Enno Schmidt, un chef de file dans le mouvement du revenu de base. Il sait bien que l'idée a l'air un peu folle. Lui-même le pensait lorsqu'on lui en a parlé la première fois.  « Je dis aux gens de ne pas y réfléchir pour les autres, mais d’y réfléchir pour eux-mêmes » dit Schmidt. « Que feriez-vous si vous aviez ce revenu ? Qu’en serait-il si vous deviez vous occuper d'un enfant ou d'une personne âgée?" Pour Schmidt, le revenu de base assurerait dignité et sécurité aux personnes pauvres, particulièrement aux chômeurs ou aux travailleurs précaires en Europe. Cela permettrait aussi de libérer la créativité et l'esprit d'entreprise : les travailleurs suisses pourraient choisir de travailler comme ils veulent, plutôt que d'y être forcés juste pour joindre les deux bouts. Il va même jusqu'à comparer le mouvement pour le revenu de base à un mouvement pour les droits civiques, tel ceux pour le droit de vote des femmes ou la fin de l'esclavage. [+]

Que coûterait réellement un revenu de base ?

« Comme toujours, quand vous pensez à un grand programme macroéconomique, la meilleur manière de l'aborder est d'ignorer aussi bien l'argent que les francs (dollars). Le principal effet du revenu de base est de changer la distribution du bénéfice de la production réelle. Introduire un revenu de base redirige de la richesse produite (nette) vers la distribution des revenus. C'est tout ce qui se passe. La répartition des bénéfices de la production est modifiée pour devenir plus équitable. »

« Quand un état introduit un système de revenu de base, il ne gère pas vraiment de véritables ressources. Ce n'est pas comme quand l'état fait une route. La construction de cette route retire des ressources de l'usage privé pour les allouer à cet effet. Ici (avec le revenu de base), l'état ne fait que de déplacer les ressources. Il change juste leur distribution. Il ne gère pas leur usage. »

« En dehors de son administration ainsi que des effets sur le travail, le revenu de base ne coûte pas vraiment quelque chose. Avec le revenu de base, nous parlons de redistribution de revenu, pas de la réalisation d'un projet d'état comme une route qui nécessite des ressources réelles. »

Cet article présente un point de vue intéressant sur la manière d'aborder le financement d'un revenu de base.

Article original de Matt Bruenig : « What Would a Basic Income Actually Cost? » (en anglais)

 

Note: l'auteur propose un intéressant calculateur du montant/coût du revenu de base pour les Etats-Unis. [+]

Business Insider: Une solution simple pour mettre fin à la pauvreté

« Tout le monde parle de cette solution simple pour mettre fin à la pauvreté juste en donnant de l'argent directement au peuple. »

Voici un article simple et éloquent sur le revenu de base paru le 12 novembre sur Business Insider (en anglais) et écrit par David Vinik, journaliste politique. Lancé en 2009, Business Insider s'est imposé aux Etats-Unis comme le site de référence de l'information Business et Tech.

Aux Etats-Unis, 15% de la population vit en dessous du seuil de la pauvreté, les salaires stagnent et les différences de revenus s'accentuent fortement.

Cet article présente une analyse plutôt positive de l'impact que pourrait avoir le revenu de base sur la sécurité sociale et l'économie des Etats-Unis. Il indique également que l'obstacle à son introduction n'est pas d'ordre économique mais de volonté politique.

Titre original: « Everyone's Talking About This Simple Solution To Ending Poverty By Just Giving People Free Money » (en anglais) [+]

Comment diviser en deux le taux de pauvreté (c'est facile)

Atlantic logo

Comment diviser en deux le taux de pauvreté (c'est facile)

« Aux Etats-Unis, on nous dit généralement que la pauvreté est un problème profondément compliqué qui pour être solutionné demande des douzaines de réformes dans des sujets aussi différents que l'instruction publique, la formation et le mariage.
Mais ce n'est pas vrai. Une part importante de la pauvreté peut être résolue, sur le plan politique, avec une banale facilité. Comment? En simplement donnant de l'argent aux pauvres. »

Alimentation d'aide sociale

Magasin d'alimentation d'action sociale (Reuters)

« Cette idée attire aussi un intéressant éventail de soutien politique. Ceux qui défendent le concept d'un revenu de base se retrouvent en effet dans tous le champs, de l'aile gauche, avec ceux qui sont en faveur de la redistribution comme Martin Luther King, aux conservateurs, comme F.A.Hayek, Milton Friedman et Charles Murray. »

« Cette sécurité ne devrait pas seulement éviter aux gens de tomber dans la pauvreté. Il (le revenu de base) pourrait permettre aux travailleurs  de demander de meilleurs salaires et conditions de travail, parce qu'ils sauront qu'ils auront toujours une base de sécurité. En d'autres mots, il pourrait équilibrer les règles du jeu pour les 99 pour cent les moins favorisé. »

Cet article paru dans Atlantic magazine (millions de visiteurs mensuels) le 29 octobre démontre que l'introduction d'un revenu de base aux Etats-Unis est économiquement faisable.

Titre original: « How to Cut the Poverty Rate in Half (It's Easy) » (en anglais) [+]

randomness