International

Expériences pilotes : l'Inde vers un changement de paradigme?

Et si votre pause déjeuner de jeudi midi se passait en Inde?

Nous avons la chance d'accueillir Guy Standing à Genève. Il nous présentera les expériences pilotes de revenu de base menées en Inde entre 2010 et 2013.

Expériences pilotes de revenu inconditionnel: l’Inde se dirige-t-elle vers un changement de paradigme?

Guy Standing - Geneva [+]

Que coûterait réellement un revenu de base ?

« Comme toujours, quand vous pensez à un grand programme macroéconomique, la meilleur manière de l'aborder est d'ignorer aussi bien l'argent que les francs (dollars). Le principal effet du revenu de base est de changer la distribution du bénéfice de la production réelle. Introduire un revenu de base redirige de la richesse produite (nette) vers la distribution des revenus. C'est tout ce qui se passe. La répartition des bénéfices de la production est modifiée pour devenir plus équitable. »

« Quand un état introduit un système de revenu de base, il ne gère pas vraiment de véritables ressources. Ce n'est pas comme quand l'état fait une route. La construction de cette route retire des ressources de l'usage privé pour les allouer à cet effet. Ici (avec le revenu de base), l'état ne fait que de déplacer les ressources. Il change juste leur distribution. Il ne gère pas leur usage. »

« En dehors de son administration ainsi que des effets sur le travail, le revenu de base ne coûte pas vraiment quelque chose. Avec le revenu de base, nous parlons de redistribution de revenu, pas de la réalisation d'un projet d'état comme une route qui nécessite des ressources réelles. »

Cet article présente un point de vue intéressant sur la manière d'aborder le financement d'un revenu de base.

Article original de Matt Bruenig : « What Would a Basic Income Actually Cost? » (en anglais)

 

Note: l'auteur propose un intéressant calculateur du montant/coût du revenu de base pour les Etats-Unis. [+]

Comment diviser en deux le taux de pauvreté (c'est facile)

Atlantic logo

Comment diviser en deux le taux de pauvreté (c'est facile)

« Aux Etats-Unis, on nous dit généralement que la pauvreté est un problème profondément compliqué qui pour être solutionné demande des douzaines de réformes dans des sujets aussi différents que l'instruction publique, la formation et le mariage.
Mais ce n'est pas vrai. Une part importante de la pauvreté peut être résolue, sur le plan politique, avec une banale facilité. Comment? En simplement donnant de l'argent aux pauvres. »

Alimentation d'aide sociale

Magasin d'alimentation d'action sociale (Reuters)

« Cette idée attire aussi un intéressant éventail de soutien politique. Ceux qui défendent le concept d'un revenu de base se retrouvent en effet dans tous le champs, de l'aile gauche, avec ceux qui sont en faveur de la redistribution comme Martin Luther King, aux conservateurs, comme F.A.Hayek, Milton Friedman et Charles Murray. »

« Cette sécurité ne devrait pas seulement éviter aux gens de tomber dans la pauvreté. Il (le revenu de base) pourrait permettre aux travailleurs  de demander de meilleurs salaires et conditions de travail, parce qu'ils sauront qu'ils auront toujours une base de sécurité. En d'autres mots, il pourrait équilibrer les règles du jeu pour les 99 pour cent les moins favorisé. »

Cet article paru dans Atlantic magazine (millions de visiteurs mensuels) le 29 octobre démontre que l'introduction d'un revenu de base aux Etats-Unis est économiquement faisable.

Titre original: « How to Cut the Poverty Rate in Half (It's Easy) » (en anglais) [+]

New-York Times : "La proposition de la Suisse de payer les gens pour vivre!"

L'article de Annie Lowrey paru dans le New-York Times le 12.11.2013 enfin en français!

Cet automne, un camion déversait 8 millions de pièces devant le Parlement à Berne, une pour chaque citoyen suisse. C'était un coup de pub pour les défenseurs d'une politique sociale audacieuse qui pourrait devenir réalité dans ce petit pays riche. En même temps que les pièces de monnaie, les militants ont déposé 125 000 signatures — assez pour déclencher une votation en Suisse, cette fois sur l'introduction d'un revenu mensuel versé à chaque citoyen, sans conditions. Chaque mois, chaque personne suisse recevrait un chèque du gouvernement, que l'on soit riche ou pauvre, qu'on travaille dur ou pas, que l'on soit jeune ou vieux. La pauvreté disparaîtrait. Les économistes sont bien évidemment fortement divisés sur ce qui pourrait réapparaître à sa place — et sur le fait de savoir si un tel régime de revenu de base pourrait concerner d'autres pays moins socialistes.

Take your income !
Illustration: Kelsey Dake 

La proposition est, en partie, le fruit d'un artiste allemand nommé Enno Schmidt, un chef de file dans le mouvement du revenu de base. Il sait bien que l'idée a l'air un peu folle. Lui-même le pensait lorsqu'on lui en a parlé la première fois.  « Je dis aux gens de ne pas y réfléchir pour les autres, mais d’y réfléchir pour eux-mêmes » dit Schmidt. « Que feriez-vous si vous aviez ce revenu ? Qu’en serait-il si vous deviez vous occuper d'un enfant ou d'une personne âgée?" Pour Schmidt, le revenu de base assurerait dignité et sécurité aux personnes pauvres, particulièrement aux chômeurs ou aux travailleurs précaires en Europe. Cela permettrait aussi de libérer la créativité et l'esprit d'entreprise : les travailleurs suisses pourraient choisir de travailler comme ils veulent, plutôt que d'y être forcés juste pour joindre les deux bouts. Il va même jusqu'à comparer le mouvement pour le revenu de base à un mouvement pour les droits civiques, tel ceux pour le droit de vote des femmes ou la fin de l'esclavage. [+]

Le New-York Times pour le revenu de base!

Logo New York Time

Le revenu de base continue de défrayer la chronique outre-atlantique. Ce 12 novembre 2013, c'est le New-York Times qui présente l'initiative suisse pour le revenu de base et se penche avec conviction sur la possibilité d'appliquer un tel modèle aux Etats-Unis.

Attrapez votre revenu !
Illustration: Kelsey Dake 

La journaliste économique Annie Lowrey nous explique ainsi les effets positifs de l'expérience Mincome menée dans la ville canadienne de Dauphin, dont les habitants avaient reçu pendant plusieurs années un revenu de base :

Evelyne Forget, économiste de la santé à l'Université du Manitoba, a mené une recherche approfondie sur les résultats de l'expérience. Certains résultats étaient attendus, comme la disparition de la pauvreté. D'autres plus surprenants, comme l'augmentation du taux de diplômés ou la baisse du taux d'hospitalisation. "Avec un programme social comme celui-là, explique Forget, les valeurs à l'intérieur de la communauté elle-même commencent à changer".

Le revenu de base est bien loin d'être un sujet nouveau et utopique. Proposé en son temps par le président Nixon, il revient aujourd'hui au coeur du débat public. La journaliste économique du New York Times nous explique cette tendance : [+]