Politique

Élections fédérales 2019 – Réponses des candidats sur le Revenu de Base Inconditionnel

Palais fédéral
edited image - orginal : Martin Abegglen

À la veille des élections fédérales, nous avons proposé aux candidat-e-s de prendre position sur le Revenu de Base Inconditionnel (RBI). 334 candidat-e-s ont apporté leurs réponses.

Les candidat-e-s se sont prononcés sur les cinq questions suivantes : Êtes-vous pour ou contre le RBI ? Si oui, quel devrait être son montant ? Son mode de financement ? Et quels changements éventuels sont à prévoir pour les prestations sociales et l’assurance chômage ?

Les réponses de chaque candidat-e, classées par canton, sont accessibles ci-dessous. Les votants qui veulent voir le RBI se concrétiser en Suisse pourront ainsi facilement identifier et inclure dans leurs listes de vote les candidat-e-s qui soutiennent l’idée et biffer les autres. Le vote pour cette élection fédérale est essentiel, car la composition du Parlement influe directement sur le sort qu’il réservera à une prochaine initiative populaire pour l’introduction du RBI. [+]

Affiche de BIEN-Suisse pour le 18e congrès de BIEN-International

Réalisée par BIEN-Suisse, cette affiche a figuré parmi celles des autres organisations affiliées lors du 18e congrès annuel de BIEN (international) à Tampere en Finlande.

BIEN-Switzerland poster for the 18e congress [+]

Communiqué de presse : Les Vert-e-s demandent une expérience pilote du RBI à Genève

Communiqué de presse

L’EGALITE PASSE PAR

LE REVENU DE BASE INCONDITIONNEL

Les Vert.e.s demandent la mise en place d’un projet pilote pour l’introduction d’un RBI dans le canton de Genève

Alors que plus d’un tiers des Genevoises et Genevois votait pour le revenu de base inconditionnel il y a trois ans, les Vert.e.s et BIEN Suisse, à la veille de la grève des femmes du 14 juin, proposent un projet pilote pour Genève : le revenu de base inconditionnel RBI comme outil central de l’égalité.

Le RBI constitue non seulement un excellent moyen d’assurer une meilleure redistribution des richesses au sein de la population, femmes et hommes confondu.e.s, mais permet aussi de repenser totalement notre relation au travail et de valoriser les activités non rémunérées, essentielles à la cohésion sociale. Le RBI permet ainsi de mieux concilier pour toutes et tous la vie professionnelle, la formation, la vie familiale, la vie associative et politique et le temps libre. [+]

Un projet pilote de revenu de base inconditionnel à Lausanne !

Panorama de Lausanne

« L’inévitable “Tout travail mérite salaire mais tout salaire mérite travail” a été prononcé. La question d’un laboratoire lausannois de test du RBI est tout de même parvenue à se frayer un chemin. L’idée: “étudier l’effet qu’un revenu de base aurait sur un échantillon de population qui reçoit déjà de l’argent de l’Etat”, a expliqué Léonore Porchet. Ce, dans le but de “voir quelles sont les conditions qui soutiennent ou au contraire découragent les efforts des personnes bénéficiant d’aides sociales dans leur recherche d’activité rémunérée”, a-t-elle poursuivi.

Le Conseil Communal Lausannois a accepté le postulat de feu notre ami et collègue militant le conseiller communal Laurent Rebeaud, vert vaudois. La Municipalité devra entrer en matière sur la mise sur pied d'un projet-pilote permettant de tester le revenu de base inconditionnel (RBI). Léonore Porchet, présidente des Verts lausannois a brillamment défendu ce postulat devant le conseil communal et est parvenue à faire entendre sa voix. L’expérimentation est prévue sur un échantillon de personnes qui reçoivent déjà des prestations sociales. Des expériences du même type sont prévues ailleurs dans le monde, comme en Hollande ou en Finlande.

Le revenu de base inconditionnel est invité au débat par Esther Alder, Maire de Genève

Rencontre improbable d'Esther Alder

Rencontre improbable – Camille Bierens de Haan

Une trentaine de personnes étaient conviées aujourd'hui par la Maire de Genève, Mme Esther Alder, à un diner « rencontre improbable » sur l'avenir du travail. Le thème dominant était bien sûr le revenu de base inconditionnel que Mme la Maire, elle-même, a introduit dans son discours d'ouverture !

Le sujet a ensuite tourné en boucle dans quasi toutes les tables. Il faut dire que l'événement, basé sur le modèle du forum ouvert et de l'intelligence collective, s'y prêtait tout particulièrement et que parmi les autres convives, on comptait Antarès Bassis (co-auteur de la série Trepalium), Geneviève Morand (présidente de l'espace coworking de la Muse et fondatrice du réseau Rezonance), Camille Bierens de Haan (présidente-fondatrice d'Ecoattitude), Nic Ulmi (journaliste sur la thématique de l'innovation et du futur au Temps) et Ralph Kundig, président de BIEN-Suisse et coordinateur de la campagne de l'initiative pour le RBI. [+]

randomness